fr French
af Afrikaanssq Albanianam Amharicar Arabichy Armenianaz Azerbaijanieu Basquebe Belarusianbn Bengalibs Bosnianbg Bulgarianca Catalanceb Cebuanony Chichewazh-CN Chinese (Simplified)zh-TW Chinese (Traditional)co Corsicanhr Croatiancs Czechda Danishnl Dutchen Englisheo Esperantoet Estoniantl Filipinofi Finnishfr Frenchfy Frisiangl Galicianka Georgiande Germanel Greekgu Gujaratiht Haitian Creoleha Hausahaw Hawaiianiw Hebrewhi Hindihmn Hmonghu Hungarianis Icelandicig Igboid Indonesianga Irishit Italianja Japanesejw Javanesekn Kannadakk Kazakhkm Khmerko Koreanku Kurdish (Kurmanji)ky Kyrgyzlo Laola Latinlv Latvianlt Lithuanianlb Luxembourgishmk Macedonianmg Malagasyms Malayml Malayalammt Maltesemi Maorimr Marathimn Mongolianmy Myanmar (Burmese)ne Nepalino Norwegianps Pashtofa Persianpl Polishpt Portuguesepa Punjabiro Romanianru Russiansm Samoangd Scottish Gaelicsr Serbianst Sesothosn Shonasd Sindhisi Sinhalask Slovaksl Slovenianso Somalies Spanishsu Sudanesesw Swahilisv Swedishtg Tajikta Tamilte Teluguth Thaitr Turkishuk Ukrainianur Urduuz Uzbekvi Vietnamesecy Welshxh Xhosayi Yiddishyo Yorubazu Zulu
TENNIS

Tennis/Roland-Garros : Naomi Osaka jette l’éponge après une polémique

Vingt-quatre heures après sa qualification pour le second tour du tournoi Roland Garros, la star japonaise d’origine haïtienne, numéro 2 mondiale, Naomi Osaka a décidé de se retirer de la compétition ce lundi. Elle a fait ses valises suite à la polémique qu’elle a initiée en décidant de ne pas répondre aux questions des médias.

La japonaise traverse une période difficile sur le plan personnel et veut passer les prochaines semaines loin des terrains.

Alors que, elle avait pris la décision controversée de boycotter les conférences de presse durant la quinzaine pour préserver sa santé mentale. Après avoir posé l’acte, elle s’est carrément retirée du tournoi ce lundi. Et ce, malgré sa qualification pour le second tour.

« Je pense que la meilleure chose à faire pour Roland-Garros, les autres joueurs et mon bien-être, est de déclarer forfait afin que tout le monde puisse à nouveau se concentrer sur le tournoi « , a déclaré la n°2 mondiale sur Twitter ce lundi. 

 » Je n’ai jamais voulu être une distraction et je reconnais que le timing n’était pas idéal,  » a t-elle poursuivi.

« Je suis passée par différents stades de dépression depuis l’US Open 2018 et ce fût très difficile à gérer. Ceux qui me connaissent savent que je suis une personne introvertie et si vous me voyez souvent avec un casque audio, c’est pour m’aider à gérer mon anxiété en public, » a confié la tenniswoman.

C’était aussi l’occasion pour elle de revenir sur l’exercice particulier des conférences de presse. 

« Je veux m’excuser auprès de la presse tennis qui a toujours été agréable avec moi. Mais, ce n’est pas dans ma nature de parler en public et cela provoque chez moi une immense anxiété. À Paris, je me sentais vulnérable et j’ai pensé que c’était mieux d’éviter la presse. Je l’ai dit à l’avance, car je pense que les règles sont obsolètes et je voulais le faire savoir. » A-t-elle conclu.

À noter que, la star japonaise avait déjà écopé d’une amende de 15.000 dollars US.

Slande Joseph // Médiasport Haïti

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page