fr French
af Afrikaanssq Albanianam Amharicar Arabichy Armenianaz Azerbaijanieu Basquebe Belarusianbn Bengalibs Bosnianbg Bulgarianca Catalanceb Cebuanony Chichewazh-CN Chinese (Simplified)zh-TW Chinese (Traditional)co Corsicanhr Croatiancs Czechda Danishnl Dutchen Englisheo Esperantoet Estoniantl Filipinofi Finnishfr Frenchfy Frisiangl Galicianka Georgiande Germanel Greekgu Gujaratiht Haitian Creoleha Hausahaw Hawaiianiw Hebrewhi Hindihmn Hmonghu Hungarianis Icelandicig Igboid Indonesianga Irishit Italianja Japanesejw Javanesekn Kannadakk Kazakhkm Khmerko Koreanku Kurdish (Kurmanji)ky Kyrgyzlo Laola Latinlv Latvianlt Lithuanianlb Luxembourgishmk Macedonianmg Malagasyms Malayml Malayalammt Maltesemi Maorimr Marathimn Mongolianmy Myanmar (Burmese)ne Nepalino Norwegianps Pashtofa Persianpl Polishpt Portuguesepa Punjabiro Romanianru Russiansm Samoangd Scottish Gaelicsr Serbianst Sesothosn Shonasd Sindhisi Sinhalask Slovaksl Slovenianso Somalies Spanishsu Sudanesesw Swahilisv Swedishtg Tajikta Tamilte Teluguth Thaitr Turkishuk Ukrainianur Urduuz Uzbekvi Vietnamesecy Welshxh Xhosayi Yiddishyo Yorubazu Zulu
TAEKWONDO

Taekwondo – Deuil : Leo Cartright n’est plus

Par Yves Kesner Toussaint

Le sport haïtien est en deuil. Le président d’honneur de la Fédération Haïtienne de Taekwondo Leo Cartright est passé de vie a trépas ce mercredi 3 novembre. Une grande perte pour la FHTKD.

Pratiquant ce jeu depuis son plus jeune âge plus précisément dès ses quatorze années, Leo Cartright a été promu président de la fédération haïtienne de Taekwondo. À ce poste, le malheureux master a passé 38 ans comme chef de la suprématie du sport d’art martial avant de passer l’écharpe en avril 2017.

On le considère comme un pèlerin du Taekwondo en raison de son amour et son dévouement employé pour développer le sport et aussi sa lutte pour faire de l’association haïtienne de Taekwondo une fédération à présent. Cartright laisse derrière lui ses innombrables accomplissements dans le taekwondo haïtien.

MEDIASPORT HAITI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page