fr French
af Afrikaanssq Albanianam Amharicar Arabichy Armenianaz Azerbaijanieu Basquebe Belarusianbn Bengalibs Bosnianbg Bulgarianca Catalanceb Cebuanony Chichewazh-CN Chinese (Simplified)zh-TW Chinese (Traditional)co Corsicanhr Croatiancs Czechda Danishnl Dutchen Englisheo Esperantoet Estoniantl Filipinofi Finnishfr Frenchfy Frisiangl Galicianka Georgiande Germanel Greekgu Gujaratiht Haitian Creoleha Hausahaw Hawaiianiw Hebrewhi Hindihmn Hmonghu Hungarianis Icelandicig Igboid Indonesianga Irishit Italianja Japanesejw Javanesekn Kannadakk Kazakhkm Khmerko Koreanku Kurdish (Kurmanji)ky Kyrgyzlo Laola Latinlv Latvianlt Lithuanianlb Luxembourgishmk Macedonianmg Malagasyms Malayml Malayalammt Maltesemi Maorimr Marathimn Mongolianmy Myanmar (Burmese)ne Nepalino Norwegianps Pashtofa Persianpl Polishpt Portuguesepa Punjabiro Romanianru Russiansm Samoangd Scottish Gaelicsr Serbianst Sesothosn Shonasd Sindhisi Sinhalask Slovaksl Slovenianso Somalies Spanishsu Sudanesesw Swahilisv Swedishtg Tajikta Tamilte Teluguth Thaitr Turkishuk Ukrainianur Urduuz Uzbekvi Vietnamesecy Welshxh Xhosayi Yiddishyo Yorubazu Zulu
Sélection Masculine Sénior

FOOT – ANALYSE : HAÏTI – BÉLIZE, UN MATCH AU BORD DU PRÉCIPICE

Par : Jean Marvens Rochebrun

Entre le doute et la suspicion sur la grande première de la sélection haïtienne sous l’ère de Jean-Jacques Pierre , tous les adeptes du ballon rond retiennent leur souffle pour ce match face Bélize, prévu pour le 25 mars prochain sur la pelouse de notre stade mythique. Au regard des précarités de toutes sortes sévissant jusqu’à date dans le pays, ce match se tiendra t-il comme il se doit ?

Sous la houlette du tout nouveau sélectionneur Haïtien, Jean-Jacques Pierre, la sélection Haïtienne est attendue face au Bélize ce 25 Mars au Stade Sylvio Cator pour le match comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde, Qatar 2022. Dans la foulée, l’insécurité et l’instabilité continuent à inquiéter la population, notamment les riverains du périmètre du stade logeant à quelques mètres de l’entrée du dangereux terroriste haïtien. Mais aussi l’environnement du haut lieu de la rencontre inspire la plus grande peur des habitants de la capitale.

À quelques jours de la rencontre, certains observateurs restent sceptiques face à une sélection haïtienne au top de sa forme, arguant qu’une incohésion apparante ne s’installera pas entre Jean-Jacques Pierre, en état embryonnaire et des Grenadiers issus des quatre coins de la terre cultivant un jeu de foot distinct. Citons entre autre : Frandtzdy Pierrot, Arcus Carlens, Hervé Bazile, évoluant du côté de l’hexagone, bien qu’ils soient des marques importantes, ont failli ne pas être libérés, à en croire la décision paraphée par les directeurs des clubs de Ligue 1 et Ligue 2 qui a finalement été révoquée. La tâche du numéro 1 de la sélection haïtienne de football serait bien plus compliqué.

Vendredi dernier, les responsables du Comité de Normalisation n’ont pas d’autres choix que de brandir la carte de la bravoure soutenant que la rencontre se tiendra malgré l’insécurité qui s’est amplifiée au fil des jours. Compte tenu du fait que le Stade Sylvio Cator se trouve au coeur des troubles accablantes orchestrées par des haïtiens eux-même, et ce, depuis des lustres, ne court-on pas un grand risque en laissant la rencontre se tenir ici-même ?

Rappelons que même la liste des Grenadiers qui auront à disputer cette rencontre a été publiée lors de la conférence de presse du 19 Mars lors de laquelle JJP a été présenté. Il y a eu un style de jeu chatoyant côté haïtien en Gold Cup, datant déjà plus d’un an. Depuis, les Grenadiers n’ont refait surface sur un rectangle vert qu’en fin de l’année 2019 avec la Ligue des Nations mal négociée. Pour leur grand retour les défenseurs du bicolore doivent profiter de cette compétition d’envergure pour forcer Bélize à la défaite s’ils veulent regagner la confiance du peuple haïtien.

Le doute persiste encore sur le fait qu’on doit retrouver un sélectionneur digne de capacité, depuis leur dernière sortie historique avec Marc Collat. Jean-Jacques Pierre nommé à moins d’une vingtaine de jours de son premier match, la liste des pré-sélectionnés tant attendue par les tifosis est sortie des tiroirs pour leur plus grand le bonheur, place à la rencontre à quelques mètres du carrefour de la mort !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page