fr French
af Afrikaanssq Albanianam Amharicar Arabichy Armenianaz Azerbaijanieu Basquebe Belarusianbn Bengalibs Bosnianbg Bulgarianca Catalanceb Cebuanony Chichewazh-CN Chinese (Simplified)zh-TW Chinese (Traditional)co Corsicanhr Croatiancs Czechda Danishnl Dutchen Englisheo Esperantoet Estoniantl Filipinofi Finnishfr Frenchfy Frisiangl Galicianka Georgiande Germanel Greekgu Gujaratiht Haitian Creoleha Hausahaw Hawaiianiw Hebrewhi Hindihmn Hmonghu Hungarianis Icelandicig Igboid Indonesianga Irishit Italianja Japanesejw Javanesekn Kannadakk Kazakhkm Khmerko Koreanku Kurdish (Kurmanji)ky Kyrgyzlo Laola Latinlv Latvianlt Lithuanianlb Luxembourgishmk Macedonianmg Malagasyms Malayml Malayalammt Maltesemi Maorimr Marathimn Mongolianmy Myanmar (Burmese)ne Nepalino Norwegianps Pashtofa Persianpl Polishpt Portuguesepa Punjabiro Romanianru Russiansm Samoangd Scottish Gaelicsr Serbianst Sesothosn Shonasd Sindhisi Sinhalask Slovaksl Slovenianso Somalies Spanishsu Sudanesesw Swahilisv Swedishtg Tajikta Tamilte Teluguth Thaitr Turkishuk Ukrainianur Urduuz Uzbekvi Vietnamesecy Welshxh Xhosayi Yiddishyo Yorubazu Zulu
EXPATRIÉS

Football : Jamesley Daniel porte dans ses jambes une valeur inestimable

Il devient presqu’une habitude. Chaque semaine, la salle de rédaction de MEDIASPORT HAITI se donne le plaisir de côtoyer une de nos stars haïtiennes liées au sport, pour partager avec nos inconditionnels lecteurs sur la toile son parcours sportif ou tout simplement sa vie personnelle.

Aujourd’hui c’est à Jamesley Daniel que nous tendons notre micro pour livrer ses ambitions de rendre immortels d’une façon inédite, ses parents, par le truchement de l’écriteau de leurs noms sur ses différents tibias auxquels il compte enfiler lors des différents matchs qu’il aura disputer.

MSH : Pourquoi un tel projet ?

JD : En signe de gratitude pour tous les supports qu’ils m’ont apporté, tous les conseils qu’ils m’ont prodigué, je ne trouve rien d’autre à leur offrir que de leur mettre en valeur. À maintes reprises, j’ai essayé de lâcher prise, ils m’ont forcé à tenir bon jusqu’à enfin devenir cette étoile sur laquelle tout le monde souhaite aujourd’hui jeter un coup d’œil.

MSH : Jusqu’où ira ce cadeau inestimable que vous comptez offrir à vos parents ?

JD : Inscrire leurs noms sur mes tibias spéciaux n’est que le début, mes ambitions de glorifier mes parents vont plus loin que ça, sachant que je rêve de porter également leurs noms sur mes jambes à chaque match. Ce, pour dire que ma famille est le pourquoi de mon existence. Même des millions sont trop peu pour effacer cette marque indélébile gravée dans mon âme pour eux. Ce geste symbolise également, qu’en étant sur un terrain de foot, peut importe où je me serais trouvé des quatre coins de la terre, ils sont présents en esprit et les mouvements spectaculaires que j’aurais mis en oeuvre, durant ce match, leur seront dédiés.

MSH : En fait, qui sont ces gens à qui le buteur actuel de l’O&M n’arrête pas de traduire, à leur égard, ses sentiments si élogieux ?

JD : D’abord il y a ma belle mère, Monique Célestin, considérée comme ma propre mère, le temps où j’étais à ses bons soins, elle m’a traité comme si j’étais son enfant biologique. Âgé dès lors de 16 ans jusqu’à 19 ans. L’âge où je devais boucler mes valises pour le Racing FC. Ma maman adorable, celle qui m’a mis au monde, Marilourde Cornet, considérée comme l’élément déclencheur de ma carrière footballistique, vient ensuite mon père Wilnes Daniel, Rafael Calixte Rose Venette, ainsi que mes frères et sœurs et d’autres proches comme : Venette, Rosenette, Robenson, Mackenson, Steve, Fernide, Wilna, Wiliene, Guerline Schinaïdine, Bébé, Samantha. Lesquels noms vont figurer tous sur mes protèges.

Soulignons que l’attaquant haïtien initiera cet hommage le 15 mai 2021 lors de son premier match en Flow Caribbean Concacaf Championship contre Flames United FC en République Dominicaine.

Jean Marvens Rochebrun // MEDIASPORT HAITI / CP : Infosporthaiti

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page