fr French
af Afrikaanssq Albanianam Amharicar Arabichy Armenianaz Azerbaijanieu Basquebe Belarusianbn Bengalibs Bosnianbg Bulgarianca Catalanceb Cebuanony Chichewazh-CN Chinese (Simplified)zh-TW Chinese (Traditional)co Corsicanhr Croatiancs Czechda Danishnl Dutchen Englisheo Esperantoet Estoniantl Filipinofi Finnishfr Frenchfy Frisiangl Galicianka Georgiande Germanel Greekgu Gujaratiht Haitian Creoleha Hausahaw Hawaiianiw Hebrewhi Hindihmn Hmonghu Hungarianis Icelandicig Igboid Indonesianga Irishit Italianja Japanesejw Javanesekn Kannadakk Kazakhkm Khmerko Koreanku Kurdish (Kurmanji)ky Kyrgyzlo Laola Latinlv Latvianlt Lithuanianlb Luxembourgishmk Macedonianmg Malagasyms Malayml Malayalammt Maltesemi Maorimr Marathimn Mongolianmy Myanmar (Burmese)ne Nepalino Norwegianps Pashtofa Persianpl Polishpt Portuguesepa Punjabiro Romanianru Russiansm Samoangd Scottish Gaelicsr Serbianst Sesothosn Shonasd Sindhisi Sinhalask Slovaksl Slovenianso Somalies Spanishsu Sudanesesw Swahilisv Swedishtg Tajikta Tamilte Teluguth Thaitr Turkishuk Ukrainianur Urduuz Uzbekvi Vietnamesecy Welshxh Xhosayi Yiddishyo Yorubazu Zulu
ÉDITORIAL

Un message pour mes compatriotes sportifs haïtiens

Bonsoir à tous, J’espère que vous avez passé une bonne fête d’indépendance, malgré cette crise mondiale qui touche nos mentals et nos libertés fondamentales au quotidiens.

Je profite de cet edito pour souhaiter une excellente année 2021 à tous mes frères et sœurs haïtiens.

Je tiens aussi à demander pardon sincèrement à la famille de ce jeune qui a perdu la vie pendant cette finale, que son âme Repose en paix dans la cité de notre Seigneur .

Après une petite pause médiatique dans le débat public sportif. Aujourd’hui j’avais envie d’écrire un petit message pour mes compatriotes sportifs haïtiens.

La place d’un éducateur est sur un terrain de football au quotidien non derrière un micro , un éducateur doit être dans l’action au quotidien.
Nous ne sommes pas des universitaires qui doivent convaincre avec la parole ou avec des prévisions sans garantir quoi que ce soit.

La stratégie d’un éducateur est toujours d’avoir un temps d’avance sur les autres sur la connaissance du terrain et la connaissance de l’environnement dans lequel il se trouve et s’adapter dans n’importe quel environnement.

Nous sommes des revendeurs de la confiance, quand nous avons plus de confiance à vendre dans le magasin il faut aller acheter de la confiance au supermarché le plus proche car sans la confiance tu ne peux rien obtenir d’un jeune.

Pour un éducateur faire un bilan annuel, un bilan trimestriel, un bilan quotidien etc fait partie de l’essentiel du travail d’un éducateur.

Le bilan te permettra de résumer la situation et analyser le résultat d’une action.
Il ne sera pas difficile de progresser ou d’améliorer ses compétences quotidiennement sans faire une autocritique ou une auto-évaluation individuellement et collectivement.


Savoir ce qui a fonctionné et ce qui n’a pas fonctionné. Par la suite, dresser une conclusion pour fixer d’autres objectifs et d’autres perspectives pour le futur.

La première partie de la saison de notre championnat national de football a rendu son verdict dans la cité du Drapeau ?? le dimanche 6 janvier 2021 à l’Arcahaie.

Grâce à l’article 5.0 l’article 6.06 6.08. 6.11. 6.13 des règlements de la compétition, le directeur de l’organisation de notre championnat national à consacré la victoire de 3 à 0 sur le tapis rouge ( un jeune a été tué) au vieux Tigre Violette du coach Itala l’un des meilleurs milieu de terrain haïtien de sa génération.

Après 17 matchs de la phase aller et
9 matchs et demi des playoffs
18 buts ont été marqués pendant ces playoffs. Violette a été l’équipe la plus prolifique durant le playoff avec 8 buts marqués et 6 cartons rouges .
Un jeune homme de 25 ans a perdu la vie à l’entrée du stade Saint Yves. Voilà le bilan des playoffs.

Nous savons que notre beau pays traverse la plus grande crise que n’a jamais connu le football mondial depuis son existence.

Haïti est le seul pays sur terre qui n’a aucun stade correct sur le territoire national au 21 ème siècle. Je vous laisse aller vérifier par vous même ( la république dominicaine, le Congo le Cameroun, L’ Éthiopie, le Rwanda de Paul Kagame) ces pays ont autant de corrupteurs que le notre cependant ils participent à la construction des structures pour leur peuple car un stade de football est une fierté pour une ville et pour le bien être de la population locale.

La population haïtienne mérite d’avoir des stades de football aux normes internationales. Ce n’est pas un privilège d’avoir un stade dans sa ville c’est une obligation et un droit fondamental pour une population.

L’ État Haïtien est tout autant responsable de la mort du jeune homme le 6 janvier 2021.

Quand un pays est en crise, on ne peut compter que sur ses meilleurs éléments formés chacun dans leur domaine pour analyser la situation avec beaucoup de professionalisme, de sincérité et d’équité pour éviter que le plus vulnérable soit laissé dans l’incertitude total.

Nous savons que dans notre pays, il est simple de manipuler la population à cause du manque de matériel pédagogique, d’ éducation, de moyens financiers et de communication pour la population les plus vulnerables.


Cette jeune population réagi très souvent sur le coup de l’émotion sans prendre le temps d’avoir davantage d’éléments en sa possession.
Le cerveau a besoin d’un temps de réflexion pour analyser les choses.

En 1789, le peuple français a traversé la plus grande crise depuis son existence ( la pauvreté, privation de liberté, la monarchie absolue)
Les pauvres ont pris leur courage à deux mains pour combattre l’injustice et les inégalités sociales, économiques , culturelles et politiques.
Cette période de l’histoire de France a mis fin à la monarchie absolue en coupant la tête du roi après la prise de la Bastille le 14 juillet 1789.

Quand le peuple est en quête de liberté, personne ne peut entraver leur route.

Notre père fondateur Jean Jacques Dessalines est le parfait exemple.

La principale différence entre la Révolution française de 1789 et la Révolution Haïtienne de 1804 par l’armée indigène sous la direction du plus grand stratège connu à ce jour, Jean Jacques Dessalines.

Les différents politiciens français qui se sont succédés les uns après les autres au pouvoir ont agit dans l’intérêt collectif, pour le peuple français à l’image de Napoléon Bonaparte. Ces hommes ont volés toute notre production agricole, et surtout nos or précieux durant des années pour le bien de son peuple et de son pays. Sous la gouvernance de Napoléon, la richesse de la nation française a été multiplié par 1000000 grâce à Haïti.

À l’inverse , notre pays a vu succéder des hommes politiques après notre père fondateur Jean Jacques Dessalines qui ont agit uniquement dans leurs intérêts personnels en s’associant avec des gens extérieures.

Pour revenir sur la décision du cochafop d’accorder le titre de champion à Violette.

Une petite chronologie s’impose car depuis quelques semaines j’avais fait une pause, étant trop présent depuis le mois de septembre, je n’ai raté aucune émission sur Saint Louis du nord tv.
Chaque dimanche sur sports Réels, je prends le temps pour analyser chaque match du week-end écoulé avec beaucoup d’amour et de professionnalisme malgré le décalage horaire.

Chaque semaine je regarde 3 à 4 matchs du championnat national haïtien de football pour essayer de comprendre les point forts et les points faibles des 4 dominantes footballistiques (* technique, tactique physique, mental) de chaque club de notre championnat.

Pour essayer de comprendre l’organisation de chaque club sur le plan développement marketing, communication, développement des infrastructures pédagogiques et surtout le plan financier.

Aujourd’hui mon frère Jean Jacques m’a dit tu sais petit  » il sera difficile qu’un président de club à Haïti te montre un bilan financier correct de son club avec la sincérité de la première partie de la saison écoulée (*sur les dépenses et les recettes , sur le déficit et sur le bénéfice et les perspectives pour la deuxième partie de la saison )

Cette problématique est exactement la même pour la plupart de nos entraîneurs élites car
Il nous sera aussi très difficile de trouver dans les bureaux de nos coachs haïtiens,
les bilans sportifs et les statistiques de chaque joueurs durant la première partie de la saison ( le temps de jeu, le nombre d’entraînement et de matchs de chaque joueur de l’effectif, le nombre de minutes, le nombre de buts, le nombre de passes, le nombre de cartons jaunes et cartons rouges de chaque joueurs , le temps de possession dans le camp de l’équipe adverse, le nombre d’occasions concédé sur le coup pieds arrêté, le nombre de buts encaissé après une perte de balle etc)
Nous avons des très bons éducateurs dans notre pays à l’image du coach David, coach John, coach Natoux, coach tigana, coach sainvil, coach Itala etc

Natoux, Itala et sainvil ont un jeu très technique basé sur la possession de balle avec des phases de jeu bien définies, John, David et Tigana ont un jeu basé sur la transition def off et off def très claire et une organisation defensive très bien élaborée avec des joueurs très physiques.


Malheureusement, à cause de l’environnement et la situation économique de notre football et l’incapacité de nos dirigeants à être créatif, nos éducateurs ont du mal à travailler dans la sérénité à 100 % de leur capacité sur la continuité.

Beaucoup me demande mon avis sur la décision du Coachafop.

Depuis Septembre dernier , j’écris pour essayer d’apporter des informations éducative quand cela est nécessaire.

Comme nous le savons tous, les écrits restent les paroles s’envolent donc je suis vraiment très reconnaissant de pouvoir relayer mes éditos sur les différentes plate-formes comme Médias info, sport passion info et st Louis du nord TV.

J’avais déjà pointé du doigt certains incidents et les situations anormales au cours de la saison dû au non respect du règlement  » c’est le résultat de ce qu’il s’est passé » à la cité du drapeau le 6 janvier 2021 avant pendant et après cette finale Arcahaie contre violette.

Le 22 septembre dernier j’ai écris personnellement au président du cochafop suite à l’incident lors du match l’America des cayes contre Asc, car il y a eu deux blessés par balle et j’avais demandé au président de prendre ses responsabilités.


Le 28 septembre,
Le président Daniel Jean Charles m’a répondu  » vous frappez à la mauvaise porte. Adressez- vous à l’un de vos amis de préférence car je ne vous connais pas. »

Vous avez maintenant la réponse à la sanction qui a été prise à l’encontre d’America des cayes donc il est inutile de revenir dessus.

Je fus le premier à écrire un edito le 23 septembre à ce sujet.

Malheureusement, beaucoup de journalistes haïtiens à l’époque prenaient parti uniquement pour le parti le plus fort car j’étais pas assez haïtien à leur yeux et refusaient de relayer mes messages.

Le 9 novembre 2020
J’ai pris mon temps pour écrire de nouveau au président Daniel Charles en privé pour lui demander de prendre ses responsabilités suite au malheureux incident à marchand Dessalines sur un arbitre et à Saint Marc lors du match de tempête contre le real du Cap haïtien.
Tout ces incidents étaient très mauvais pour l’image de notre pays et de notre football.

Le 10 novembre, le président me répond ceci  » c’est vraiment triste de vous dire cela : » le chien et le chat restent et demeurent de pires ennemis « 

 » Adressez-vous à votre espèce… Haïti a ses fils et filles bien formés pour défendre ses intérêts. « 
Par ses propos, il fait une nette distinction entre l’espèce humaine et l’espèce animale. Je ne fais pas donc pas parti de son espèce.

Il m’a bloqué quelques secondes après ce message.

Mon analyse est simple :nous avons un problème avec la contradiction dans notre pays.
Nous avons du mal à accepter un avis contraire.
Nous avons du mal à accepter l’autre qui n’a pas la même opinion que soi.

Pour convaincre, il faut juste apporter des arguments clairs et logiques avec respect et sans arrogance . Trouvons des compromis et essayons de ne pas recourir à la violence.

Si j’étais aujourd’hui le directeur de notre championnat, j’aurais accordé la victoire à aucune de ces deux équipes car la finale aller Violette méritait de perdre ce match sur le tapis vert au vue de l’article 5.0, 6.06 et 6.13 du règlement de la compétition.


En ce qui concerne, l’argent versé au champion, je l’aurais reversé à la famille du défunt.

J’aurais donné 1 an de suspension au jeune joueur de violette avec une obligation de passer la formation d’arbitrage et 4 mois de suspension au jeune joueur de l’Arcahaie.

J’aurais donné une suspension de 2 ans à l’éducateur qui a envoyé son fauteuil sur les fans de lArcahaie.

Le stade saint Yves devrait être fermé au public le temps d’effectuer des travaux de rénovation par l’état haïtien et la mairie de l’Arcahaie.

Je ne suis pas sur place ni dans le contexte ni dans l’environnement de notre championnat au quotidien ou sur le terrain, il est donc difficile d’avoir un avis définitif sans prendre le temps d’analyser la situation de notre pays dans son ensemble.

Je suis un éducateur et j’accorde un grand respect au règlement. La première qualité d’un éducateur c’est utiliser l’équité dans sa pédagogie directive.

Pour conclure mon message, je vais répéter la parole de l’un des plus grand journaliste sportif haïtiens de sa génération qui a résumé ma pensée sur la situation actuelle de notre football.

Monsieur Raymond Jean Louis dans sa dernière rubrique Au coin de la pensée, sur la décision de la cochafop.

<la sportivité est une vertu. ÊTRE sportif dans le vrai sens du terme, c’est un engagement sur la « voie la moralité ».


Les sportifs authentiques n’accepteront jamais d’avaliser des actions et des décisions en désaccord avec les règlements et l’équité.

Je suis un homme optimiste et j’ai l’espoir de voir dans un futur proche mon pays changé pour le meilleur.

Vive Haïti et vive le football Haïtien !!
Coach Jimmy

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page