fr French
af Afrikaanssq Albanianam Amharicar Arabichy Armenianaz Azerbaijanieu Basquebe Belarusianbn Bengalibs Bosnianbg Bulgarianca Catalanceb Cebuanony Chichewazh-CN Chinese (Simplified)zh-TW Chinese (Traditional)co Corsicanhr Croatiancs Czechda Danishnl Dutchen Englisheo Esperantoet Estoniantl Filipinofi Finnishfr Frenchfy Frisiangl Galicianka Georgiande Germanel Greekgu Gujaratiht Haitian Creoleha Hausahaw Hawaiianiw Hebrewhi Hindihmn Hmonghu Hungarianis Icelandicig Igboid Indonesianga Irishit Italianja Japanesejw Javanesekn Kannadakk Kazakhkm Khmerko Koreanku Kurdish (Kurmanji)ky Kyrgyzlo Laola Latinlv Latvianlt Lithuanianlb Luxembourgishmk Macedonianmg Malagasyms Malayml Malayalammt Maltesemi Maorimr Marathimn Mongolianmy Myanmar (Burmese)ne Nepalino Norwegianps Pashtofa Persianpl Polishpt Portuguesepa Punjabiro Romanianru Russiansm Samoangd Scottish Gaelicsr Serbianst Sesothosn Shonasd Sindhisi Sinhalask Slovaksl Slovenianso Somalies Spanishsu Sudanesesw Swahilisv Swedishtg Tajikta Tamilte Teluguth Thaitr Turkishuk Ukrainianur Urduuz Uzbekvi Vietnamesecy Welshxh Xhosayi Yiddishyo Yorubazu Zulu
CHAMPIONSHIIP

STEVE SANON, LE TIGRE NOIR !

Par Michelet Alcidor

Grandement bousculé dans cette finale de la 24e édition du Flow Caribbean Club championship, le doyen des clubs de la Caraïbe a dû s’en remettre à un Steve Sanon des grands soirs pour prendre le dessus sur Cibao FC à l’issue de la séance des tirs au but, à Santiago de los Caballeros.

Réduit en infériorité numérique après l’expulsion de Renato Lambert, le Violette Athletic Club a vu ses chances de remporter le Flow Caribbean Club Championship diminuées. Mais le Vieux Tigre n’a pour autant pas baissé les bras et a pu compter sur un excellent Steve Sanon pour repousser les assauts de la bête orange.

Auteur d’un très bon match, ponctué de plusieurs arrêts décisif, Steve Sanon a sorti le grand jeu à plusieurs reprises pour empêcher à son équipe d’encaisser un but. N’ayant pas pu se départager lors des 120 minutes, les deux formations se sont dirigées vers la séance des tirs au but. Là encore, le dernier rempart du VAC n’a pas tremblé et a réussi à prendre le dessus face aux tireurs dominicains en leur faisant échecs à deux reprises.

Critiqué lors de la première phase de la compétition, Steve Sanon a su retrouver ses marques en nous gratifiant d’une performance XXL pour permettre aux Violettistes de glaner un deuxième trophée majeur dans leur histoire, à savoir la CFU Club Championship.

MEDIASPORT HAÏTI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page