fr French
af Afrikaanssq Albanianam Amharicar Arabichy Armenianaz Azerbaijanieu Basquebe Belarusianbn Bengalibs Bosnianbg Bulgarianca Catalanceb Cebuanony Chichewazh-CN Chinese (Simplified)zh-TW Chinese (Traditional)co Corsicanhr Croatiancs Czechda Danishnl Dutchen Englisheo Esperantoet Estoniantl Filipinofi Finnishfr Frenchfy Frisiangl Galicianka Georgiande Germanel Greekgu Gujaratiht Haitian Creoleha Hausahaw Hawaiianiw Hebrewhi Hindihmn Hmonghu Hungarianis Icelandicig Igboid Indonesianga Irishit Italianja Japanesejw Javanesekn Kannadakk Kazakhkm Khmerko Koreanku Kurdish (Kurmanji)ky Kyrgyzlo Laola Latinlv Latvianlt Lithuanianlb Luxembourgishmk Macedonianmg Malagasyms Malayml Malayalammt Maltesemi Maorimr Marathimn Mongolianmy Myanmar (Burmese)ne Nepalino Norwegianps Pashtofa Persianpl Polishpt Portuguesepa Punjabiro Romanianru Russiansm Samoangd Scottish Gaelicsr Serbianst Sesothosn Shonasd Sindhisi Sinhalask Slovaksl Slovenianso Somalies Spanishsu Sudanesesw Swahilisv Swedishtg Tajikta Tamilte Teluguth Thaitr Turkishuk Ukrainianur Urduuz Uzbekvi Vietnamesecy Welshxh Xhosayi Yiddishyo Yorubazu Zulu
Championnat National D1

CHFP : L’Arcahaie FC menace de bouder la finale reprogrammée à Mirebalais

L’Arcahaie FC a fixé sa position et a posé ses conditions pour rejouer la finale de la série d’ouverture du Championnat haïtien de football professionnel (CHFP), face au Violette AC. Tournée au carnage le 10 janvier 2021, au Parc Saint-Yves, causant ainsi des morts et des blessés, la finale a été reprogrammée par la commission d’organisation de la compétition pour le mercredi 24 février 2021, Mirebalais, au Parc Bayas.

Par : Wolf Kenley Denis

L’Arcahaie Football Club a adréssé le mercredi 17 février 2021, une correspondance aux dirigeants de la COCHAFOP à travers laquelle, elle pose des conditions pour faire le déplacement à Mirebalais en vue de rejouer la finale le 24 février en cours.

L’équipe archeloise menace de bouder le rendez-vous pas avant que la commission disciplinaire rende son verdict sur les dérives honteuses orchestrées par le Violette lors du match aller.

Des dérapages qui ont été perpétrées après le but égalisateur de Eguynord qui avait eu la tête cassée, déplore l’AFC.

À travers ladite correspondance, les dirigeants archelois ont aussi condamné le comportement de l’équipe visiteuse pour avoir été à l’origine du drame survenu au parc St Yves, lors du match retour.

Au final, les Archelois n’entendent pas faire le déplacement au cas où aucune saction n’est rendue publique pour le Violette AC.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page