fr French
af Afrikaanssq Albanianam Amharicar Arabichy Armenianaz Azerbaijanieu Basquebe Belarusianbn Bengalibs Bosnianbg Bulgarianca Catalanceb Cebuanony Chichewazh-CN Chinese (Simplified)zh-TW Chinese (Traditional)co Corsicanhr Croatiancs Czechda Danishnl Dutchen Englisheo Esperantoet Estoniantl Filipinofi Finnishfr Frenchfy Frisiangl Galicianka Georgiande Germanel Greekgu Gujaratiht Haitian Creoleha Hausahaw Hawaiianiw Hebrewhi Hindihmn Hmonghu Hungarianis Icelandicig Igboid Indonesianga Irishit Italianja Japanesejw Javanesekn Kannadakk Kazakhkm Khmerko Koreanku Kurdish (Kurmanji)ky Kyrgyzlo Laola Latinlv Latvianlt Lithuanianlb Luxembourgishmk Macedonianmg Malagasyms Malayml Malayalammt Maltesemi Maorimr Marathimn Mongolianmy Myanmar (Burmese)ne Nepalino Norwegianps Pashtofa Persianpl Polishpt Portuguesepa Punjabiro Romanianru Russiansm Samoangd Scottish Gaelicsr Serbianst Sesothosn Shonasd Sindhisi Sinhalask Slovaksl Slovenianso Somalies Spanishsu Sudanesesw Swahilisv Swedishtg Tajikta Tamilte Teluguth Thaitr Turkishuk Ukrainianur Urduuz Uzbekvi Vietnamesecy Welshxh Xhosayi Yiddishyo Yorubazu Zulu
ACTUALITÉS

EVANS LESCOUFLAIR FUIT-IL LA JUSTICE HAÏTIENNE ?

Par Yves Kesner Toussaint

Convoqué à répondre à des questions autours des accusations de viol dont on reproche l’ex ministre, Evans Lescouflair a boudé la première convocation et d’après Romain Molina, le présumé coupable aurait pris la fuite.

Depuis un certain temps le nom de l’ancien ministre de la Jeunesse des Sports et de l’Action Civique (MJSAC), Evans Lescouflair fait la une des médias haïtiens, dans un dossier de viols sur des mineurs et même des cas homosexualité sur des jeunes hommes de 11 ans.

Compte tenu des plaintes déposées contre l’ex ministre de la jeunesse, le parquet de Port-au-Prince a délivré un mandat de comparution contre le présumé coupable mais ce dernier ne s’y est pas présenté avec ses avocats. Et si l’on se fie aux propos de Romain Molina, Evans Lescouflair aurait pris la fuite pour un pays lointain.

Après le refus de comparaître devant le parquet, le dossier est donc transféré par devant le cabinet du juge d’instruction et de fait, Romain Molina invite les victimes ou parent des victimes de rejoindre à lui afin que la justice soit réalisée.

MEDIASPORT HAÏTI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page